Histoire des chevaliers québécois du Goûte-Boudin

La confrérie du Goûte-Boudin de Mortagne-au-Perche a été créée le 17 janvier 1963. Vingt membres fondateurs, dont neuf charcutiers de la ville, ont participé au premier concours du meilleur boudin. Depuis lors, cette manifestation s’est tenue annuellement avec des participants venus de partout en France et d’ailleurs. Sous les trois Grands Maîtres de la confrérie: Jean-Robert Pillot, Aldonce Gotteri puis son fils, Jean-Claude Gotteri, plusieurs amis de Mortagne-au-Perche et de la confrérie du Goûte-Boudin ont été adoubés chevaliers.

Boucherville, grâce à son fondateur Pierre Boucher et au jumelage réalisé en 1967, a un lien privilégié avec Mortagne-au-Perche. Dès la première année, deux Bouchervillois furent honorés par la confrérie, l’éditeur de l’hebdomadaire La Seigneurie, Charles Desmarteau et le maire, Clovis Langlois. Depuis ce temps, à chaque séjour au Québec comme à Mortagne, la confrérie profitait de l’occasion pour nommer de nouveaux chevaliers québécois. En font partie près de trente Québécois dont, le maire Jean Martel, le maire Régis Labeaume, le président de l’Assemblée nationale, Jacques Chagnon et Évariste Normand, ancien président de la Fédération des familles souches du Québec. Ce dernier souhaitait instaurer un chapitre au Québec en 2012. En 2018, le fruit est mûr. La nouvelle Association québécoise du Goûte-Boudin de Boucherville, souhaite regrouper tous les chevaliers québécois dès ses premières manifestations. Souhaitons-nous d’obtenir autant de succès que la confrérie du Goûte-Boudin de Mortagne-au-Perche avec sa 56e foire du meilleur boudin cette année.